Erenlai - Items filtered by date: Thursday, 11 February 2010
Thursday, 11 February 2010 20:25

A trip into the country of literati merchants

Of Stones and Ink (De Pierres et d’encre) is not merely a guidebook for Huizhou, a region located in South-West China a few kilometers from Shanghai. The author, a French woman named  Anne Garrigue who has been living in China for five years, offers us an extensive portrait of a place where history and art converge together sublimely.

Illustrated by Zhang Jianping, a local photographer from the region, the account first takes us back to the Zhou dynasty (11th – 8th Century BC) , during which the first commercial activities started in Huizhou. Thus, it is the occasion to recall one of the founding stones of Chinese civilization: the culture of the literati merchants. In order to increase their status in ancient Chinese society, they adopted the activities and the way of living of the literati, practicing calligraphy, painting, poetry and reading of the Classics. These merchants did not only develop the region economically, they also contributed to its cultural and architectural expansion as they encouraged education in the villages and built magnificent houses.

The book also tackles the problem of heritage protection in Huizhou, where a balance between tourism-fuelled growth and an efficient preservation of the sites is still to be found. On the other hand, the restoration of the monuments and the historical sites has permitted the rebirth of the local art crafts which, along with trading, was the origin of the region's fame. Thus, the second part of the book introduces portraits of local inhabitants (peasants, officials, craftsmen, artists) and recommends villages to visit. In fact, some of these inhabitants are descendents of the literati merchants and their testimonies also contribute to the preservation of the sites’ memory.

Next: reading note in French

 

 

 

Anne Garrigue, De Pierres et d’encre, Chine au pays des marchands lettrés, 2009,éd. Philippe Picquier, 224 p.

De Pierres et d’encre n’est pas un simple guide du Huizhou, région du sud-est de la Chine, située à quelques kilomètres de Shanghai. L’auteur qui vit depuis cinq ans en Chine, Anne Garrigue, nous offre un portrait extensif d’un lieu où se mêlent histoire et art.

Anne_Garrigue_Pierres_Encre1Illustré par Zhang Jianping, photographe originaire de la région, le récit nous fait d’abord voyager dans le temps et débute sous la dynastie des Zhou (11e – 8e siècle avant JC), période à laquelle commencent les premières activités commerçantes au Huizhou. Ainsi, c’est l’occasion de rappeler  l’une des pierres fondatrices de la civilisation chinoise : la culture des marchands lettrés. En effet, l’engouement et l’intérêt de ces derniers pour les Arts et les Lettres s’explique par la domination des valeurs néo-confucéennes dans la Chine classique, la culture leur permettant d’obtenir un statut de respectabilité incontestable. Ces marchands encouragèrent donc leurs fils à suivre de hautes études, à passer les concours impériaux lorsqu’eux-mêmes s’exerçaient aussi à toutes les activités propres aux lettrés de l’époque : calligraphie, peinture, poésie, lecture des Classiques… En outre ils appliquèrent ces valeurs morales confucéennes à leur propre exercice du commerce comme on peut le retrouver dans les slogans gravés sur les échoppes : « traiter les clients avec confiance et honnêteté », « gagner des bénéfices de façon juste », etc… Aussi ces marchands ne firent-ils pas seulement que développer économiquement leur région, ils l’enrichirent aussi sur le plan culturel et architectural ; ils contribuèrent à développer l’éducation et l’instruction dans les villages et firent construire de somptueuses demeures dont la question de la protection se pose actuellement.

De fait, Anne Garrigue consacre un chapitre entier à la question et aux problèmes de la sauvegarde du patrimoine au Huizhou où il faut encore trouver un équilibre entre leAnne_Garrigue_Pierres_Encre2 développement du tourisme à tout-va et la nécessité culturelle et économique de mettre en valeur l’héritage. Par ailleurs, la restauration des monuments et lieux historiques favorise la renaissance de l’artisanat qui, avec le commerce, fit la réputation de la région. L’auteur détaille ainsi les activités artisanales qui subsistent au Huizhou : sculpture sur pierre et sur bois, fabrication de bâtons d’encre et de boussoles. En outre, l’une des caractéristiques – et difficultés - de l’apprentissage réside dans la particularité de la transmission des savoirs car elle s’effectue de manière orale par le biais de poèmes mnémotechniques appris par cœur. Ainsi, la seconde partie du livre présente des portraits d’habitants de la région ainsi que des villages à visiter en particulier. Certains habitants sont aussi des descendants des marchands lettrés : paysans, officiels, artisans, artistes, hôteliers, leurs histoires et leurs témoignages sont aussi une contribution à la préservation de la mémoire des lieux.

L’enjeu de la préservation du patrimoine en Chine transparaît en quelque sorte dès le titre de l’ouvrage : « De Pierres et d’encre ». Ce livre, en lui-même un bel objet par la richesse et la qualité des photos, fait aussi œuvre de conservation par les mots d’un patrimoine dont la subsistance reste ténue.

 

 

Thursday, 11 February 2010 13:17

New Year as a time for self-reflection

Li-chun highlights some absurdities generated by the conflict between tradition and modernity, between one's duty and one's desires.

Thursday, 11 February 2010 13:12

Be happy & make a wish

Pinti loves eating and she is apparently a good cook! However traditions are very important and give the opportunity to make and break habits. Here, she explains to us why she recently became a vegetarian...

{rokbox size=|544 384|thumb=|images/stories/videos/Focus_Feb2010/pinti.jpg|}http://www.erenlai.com/media/video/Pinti_New_Year_feb10.flv{/rokbox}

Thursday, 11 February 2010 13:02

Butterflies and amusement parks

Self, the other and fantasy. Ida contrasts Taipei New Year, an Aboriginal tribe's New Year and her vision of an ideal Chinese New Year.

Thursday, 11 February 2010 12:56

Gong Xi Fa Cai

Chiara 'sings' her praises for Chinese New Year in Taiwan. From a standpoint of an Italian upbringing...

Help us!

Help us keep the content of eRenlai free: take five minutes to make a donation

AMOUNT: 

Join our FB Group

Browse by Date

« March 2021 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

We have 9326 guests and no members online